Petit producteur bio et restauration : conseils pour ouvrir son food truck bio

L’engouement des français pour les produits bio et les food truck est exponentiel : en 2016, la consommation des produits alimentaires issus de l’agriculture biologique est estimée à 6,9 milliards d’euros, et les food truck sont en progression de +1200% en 2 ans. Si vous êtes un petit producteur bio dynamique, à l’aise avec le web pour vous faire connaître et avec de bonnes aptitudes commerciales et relationnelle, tentez l’aventure du food truck bio ! Le point.

Les démarches administratives et juridiques pour ouvrir son food truck bio

tomates-bio-partage

Tout d’abord, il va vous falloir définir votre statut. Voilà de quoi vous éclairer :

– Vous voulez faire de la fabrication de produits artisanaux, vente au détail à partir de produits frais) : vous êtes artisan. Vous  devez  effectuer  une  déclaration auprès du CFE  de  la  Chambre  des  Commerces et de l’Artisanat (CCA) pour  obtenir une Immatriculation artisanale (RM).

– Vous voulez faire des produits artisanaux et vendre des boissons ou autre produits non transformés : vous êtes commerçant. Vous devez également obtenir une RM auprès de la CCA, qui transfèrera alors votre dossier pour une  immatriculation au registre du commerce et des sociétés (RCS).

– Vous pouvez enfin vous déclarer en tant qu’auto-entrepreneur : vous alors êtes exempt de RM et de RCS, mais vos revenus sont plafonnés.

Une fois votre statut défini, vous devrez obtenir votre carte de commerçant ou artisan ambulant, obligatoire si vous souhaitez exercer votre activité en dehors de la commune où est située votre habitation principale.

De plus, vous devrez effectuer différentes démarches outre cette carte pour exercer votre activité. Vous aurez besoin de faire une déclaration auprès de la Direction  Départementale en Charge de  la Protection des Populations (DDCPP), de suivre la formation Hygiène HACCP et de souscrire une assurance.

Pour trouver l’emplacement de votre food truck, vous devrez vous adresser aux maires des communes visées pour toute demande d’autorisation (installation sur un marché, stationnement, permission de voirie) sur voie publique. Sur les emplacements privés, effectuez vos demandes auprès de l’entreprise concernée.

Enfin, n’oubliez pas l’enregistrement de votre marque et de votre logo à l’INPI.

Choisir le camion et l’équipement adapté à votre projet de food truck bio

food-truck

Le camion est l’élément fondamental de votre projet de food trck bio. Le camion sera votre principal investissement, représentant aussi bien votre outil de travail que votre premier moyen de communication.

Votre camion doit donc se démarquer des autres : faites le choix des bonnes couleurs, de la bonne taille des logos (le logo Agriculture Biologique doit être mis en avant, par exemple), de son design et bien sûr, de comment votre nom sera mis en avant. C’est là toute votre image aux yeux de vos futurs clients : ne négligez pas cette étape avant-projet !

Pour acquérir votre camion, deux choix s’offrent à vous : acheter d’occasion ou neuf. Un camion d’occasion vous coûtera moins cher mais vous serez sûrement contraint de vous tourner vers le marché américain. Un camion neuf vous offrira la liberté de le décorer comme bon vous semble, tout en étant sûr de sa conformité avec les normes de sécurité françaises.

En effet, votre camion devra respecter certaines normes, recensées dans le Code de la Construction et de l’Habitation (CCH), notamment au niveau des matériaux de construction utilisé, de la sécurité (secours contre le feu, par exemple) mais aussi au niveau de vos installation (électriques, gaz, etc.). Il est donc important de le prendre en compte dans votre choix, pour éviter des frais colossaux de remise aux normes.

Une fois votre food truck acquit, vous pourrez alors le décorer et l’équiper. Vous aurez donc besoin du matériel de CHR adéquat comme par exemple un meuble réfrigérant de présentation, du matériel de conservation, du matériel de cuisson, etc. Nous vous conseillons d’opter pour des chafing dish, des appareils spécialement conçus pour maintenir des préparations au chaud pendant plusieurs heures.

Vous aurez aussi besoin de tout le matériel nécessaire à la vente à emporter : pelle à frite, râteau pour crêpes, sac à sandwichs, boîtes à salade, barquettes en carton, pots à sauce, coupe dessert, boîte en carton pour riz et pâtes, etc. selon votre projet.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *