Histoire du bio : reconnu en France seulement en 1980 !

Si aujourd’hui il est possible d’acheter des produits bio en ligne, l’agriculture biologique a dû faire son chemin pour être reconnue. Les prémices de l’agriculture dite biologique, remonteraient au début du 20e siècle. Plusieurs courants se sont développés… Voici une brève histoire du bio pour la culture générale !

 

Les trois courants principaux dans l’histoire du bio

On note 3 courants principaux dans l’histoire du bio :

  • Les Suisses Hans Muller et Hans Peter Rusch : ces deux médecins incitent à l’autonomie des producteurs, au respect de la terre et aux filières courtes
  • L’anglais Albert Howard : cet agronome préconise l’emploi de fertilisants naturels, à base de substances renouvelables et compostées
  • L’Autrichien Rudolph Steiner : ce philosophe est à l’origine de l’agriculture biodynamique, basée notamment sur les forces, les énergies de la terre

agriculture biologique

En France, le bio est né d’une volonté des producteurs et des consommateurs

En France, l’agriculture biologique est née dans les années 60. D’une part, les producteurs ont ressenti le besoin de revenir à des méthodes plus traditionnelles. Et d’autre part, les consommateurs ont été de plus en plus en demande d’une alimentation issue d’une autre agriculture, qui recherche à la fois la fertilité de la terre, la protection de l’environnement, la santé de l’animal et celle de l’homme.

histoire du bio

Raoul Lemaire, l’un des fondateurs de l’agriculture biologique en France

 

Parmi les personnalités qui ont joué un rôle déterminant dans l’histoire du bio en France, on citera le négociant en grain Raoul Lemaire, qui a lancé la fertilisation des sols avec une algue : le lithothamne. Engagé, il a dénoncé la pollution des sols à cause de l’agriculture conventionnelle.

C’est en 1980 seulement, qu’une loi d’orientation agricole reconnaît l’existence d’une agriculture n’utilisant pas de produits chimiques, ni pesticides de synthèse. Puis, elle a été officiellement baptisée agriculture biologique en 1985 et le logo AB a alors vu le jour. Une règlementation européenne a ensuite harmonisé le mouvement depuis 1991.

Aujourd’hui, au-delà de l’agriculture bio : les produits de beauté bio, la mode éthique…

beaute bio et naturelle

Source photo : www.sevellia.com

Aujourd’hui, le bien mangé, avec le moins de produits chimiques possible… c’est une prise de conscience qui a de plus en plus de poids. Doucement, on entend de plus en plus parler de bio. Et pas que pour l’alimentation ! Les produits de beauté bio sont concernés aussi. Les shampoings et autres crèmes pour le visage sans produits chimiques sont de plus en plus recherchés. Egalement, les soins naturels à base de plantes, la mode éthique avec des vêtements en coton bio…

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *