A quoi reconnaît-on un produit bio ?

produits bio

Il porte le logo vert et blanc AB, signifiant qu’il contient 95% au moins d’ingrédients issus de l’agriculture biologique. Il existe aussi des boissons ou des biscuits dont l’étiquette précise que 70 à 95% des ingrédients ont été obtenus selon les règles de l’agriculture biologique. les fruits et légumes et les céréales issus d’exploitations évoluant depuis au moins un an vers le bio peuvent porter la mention produit en conversion vers l’agriculture biologique.

Le rayon bio s’agrandit : fruits, légumes, viandes, céréales, condiments, chocolat, jus de fruits, yaourts, vin, plats préparés… Le rayon bio s’agrandit. Il ne manquait que la famille des poissons. Ce retard vient d’être comblé : l’Irlande a obtenu en juillet dernier la certification européenne pour commercialiser un saumon bio élevé en eaux profondes, loin de la pollution, il ne consomme pas de produits carnés. Tous les ingrédients de son alimentation sont issus de l’agriculture biologique.

Ont-ils une qualité nutritionnelle supérieure ?

La croissance des végétaux bio est plus lente. A poids égal, ils contiennent moins d’eau, Produits bioplus de matière sèche et donc plus de vitamines et de minéraux.
Mais, pour un même apport calorique. Ils offrent une teneur en micronutriments équivalente à celle des légumes traditionnels. Il faut cependant mentionner certains avantages : les pesticides pourraient inhiber la synthèse des vitamines; les sols bio, plus vivants, présentent une flore et une faune plus abondantes. Ces éléments contribuent à la bonne qualité des végétaux.
Mais d’un point de vue nutritionnel, les différences sont minimes. Pour ce qui est des produits animaux, le bio ne semble pas apporter de modification nutritionnelle intéressante.

Ont-ils davantage de goût que les autres ?

Côté goût, des fruits et des légumes plus concentrés en micro-nutriments sont plus savoureux. D’ailleurs, 66%des Français consommant du bio citent le goût et la qualité comme une motivation d’achat. Toutefois, au cours d’études en double aveugle, les testeurs ne remarquent pas de différence entre un chou bio et un chou traditionnel.

Sont-ils forcément meilleurs pour la santé ?

Avec des taux de pesticides et de nitrates plus faibles, l’agriculture bio devrait être plus sûre.
En effet, les fongicides, interdits en agriculture biologique, permettent d’éliminer des moisissures présentes à la surface des végétaux qui, à long terme, provoquent des cancers. La rotation des cultures, en particulier évite les risques liés à la prolifération de ces champignons dans le sol.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *