Le vinaigre, un trésor bio et un remède naturel

Légèrement acide, il relève les mets et permet de conserver des aliments . Mais il est aussi connu depuis la nuit des temps pour ses vertus médicinale. Il est utile autant pour entretenir notre santé que pour préserver notre beauté…

Les origines du vinaigre sont mal connues. Elles se perdent dans la nuit des temps à cette époque de la préhistoire où nos ancêtres découvrirent la fermentation alcoolique des jus de fruit. La fabrication de ce liquide fut longtemps le fruit du hasard. Sans que l’on comprenne pourquoi, certains fûts de vin, de cidre ou d’alcool laissés à l’air libre s’acétifiaient quand d’autres piquaient.

Mais les qualités du vinaigre, ses étonnants pouvoirs de conservation des aliments et ses vertus médicinales, poussèrent les hommes à se pencher sur la question. Dès l’Antiquité, ils percèrent les secrets de sa transformation.

Une véritable panacée pour les anciens

Pour les anciens, le vinaigre était précieux pour le cœur, le foie, l’estomac et les reins. Ils le croyaient capable de dissoudre les calculs rénaux et les caillots sanguins, combattre la lèpre, soulager les douleurs
Aujourd’hui, si les scientifiques sont plus modérés, les vertus de ce condiment restent nombreuses et reposent essentiellement sur sa composition très particulière. Mais il peut être aussi contre-indiqué. Attention si vous souffrez de maux d’estomac, de gastrite ou d’ulcère.
Le vinaigre vous est déconseillé car il potentialise l’acidité gastrique , responsable de vos douleur. Sachez aussi qu’une consommation excessive de vinaigre peut attaquer l’émail des dents.
Évitez de l’utiliser dans des récipients en cuivre ou en métal non inoxydable comme les anciennes casseroles d’aluminium Il se chargerait alors de particules métalliques toxiques et perdrait également toutes ses vertus.

Un merveilleux fortifiant

Le vinaigre est une excellente source de vitamines B et D, de calcium, de fer, de fluor, de magnésium, de manganèse, de phosphore de silicium et de soufre. Il renferme aussi des enzymes bienfaisantes et des acides aminés essentiels. Par son acidité, il améliore l’absorption du fer et du calcium, deux minéraux dont les femmes sont souvent carencées. Voilà pourquoi il est bénéfique d’en prendre régulièrement une à deux cuillères à soupe dès l’adolescence (il suffit d’en assaisonner une salade) pour prévenir la fatigue de calcium et l’ostéoporose.

Un excellent désinfectant

Le vinaigre a longtemps été utilisé avec plus ou moins de bonheur pour lutter contre la propagation des épidémies. On en imbibait des mouchoirs au travers desquels on respirait pour se protéger des miasmes délétères.
Il servait à soigner les brûlures et à désinfecter les plaies et les morsures de chiens non enragés.
Aujourd’hui, avec le développement des nouveaux bactéricides qui ne piquent pas, cet usage est tombé en désuétude. Par contre, les propriétés antibactériennes du vinaigre en font encore un allié précieux pour combattre les petits problèmes de la sphère ORL. Dilué dans un grand verre d’eau tiède, il s’utilise en gargarisme et bains de bouche pour soigner les maux de gorge, les aphtes et les gingivites.

Anti-oxydant

Les habitants du Vermont, un état du Nord-Est des Etats-Unis, s’attribuent leur longévité exceptionnelle au fait qu’ils boivent chaque jour un petit verre de vinaigre de cidre. Cette croyance repose sur une base scientifique solide. En effet, ce liquide est un merveilleux anti-oxydant, ce qui explique ses propriétés de conservation des aliments. De plus, il contient du bêta-carotène aux vertus antivieillissement.

Précieux contre les intoxications

L’action antiseptique du vinaigre concerne également le système digestif. Au Moyen-Age, on y trempait les aliments soupçonnés d’être avariés pour en réduire la nocivité. Aujourd’hui, on préconise encore de le boire dilué dans un verre d’eau bouillie, à raison d’une cuillère à soupe, pour prévenir la fameuse « turista ».

Génial contre les parasites

De par son acidité, le vinaigre possède d’étonnantes propriétés répulsives. Un rinçage des cheveux au vinaigre après le shampooing permet en effet d’éloigner durablement les poux. En friction sur le corps, il décourage les puces. Appliqué sur les bois de lit et les matelas, il éloigne les punaises. Attention cependant, il ne peut pas remplacer l’intervention d’un pro pour exterminer les punaises de lit.

On peut également en ajouter une à deux cuillères à soupe dans l’eau qui sert à laver les légumes pour en chasser les insectes. Autre avantage, ce rinçage vinaigré optimise la conservation des salades.

Pour soulager les piqûres d’insectes

Les Romains, qui le croyaient efficace contre les morsures d’animaux venimeux, outrepassaient ses pouvoirs. Pourtant, appliqué sur une piqûre de méduse, le vinaigre apaise immédiatement les brûlures. Il est également très précieux contre les piqûres de guêpe, de fourmi ou d’araignée dont il peut neutraliser le venin.

Idéal contre les évanouissements

En cas de vertige, malaise ou évanouissement, il était d’usage autrefois de respirer des « sels ». Il s’agissait de sels de potasse pulvérisés et imbibés de vinaigre dont les vapeurs acides ramenaient à elles les belles défaillantes.

Des qualités cosmétiques

L’acidité du vinaigre, dont le pH est proche de celui de la peau, lui confère d’étonnantes qualités cosmétiques. Pour masquer son odeur, on peut le faire macérer dans des pétales de fleurs ou lui ajouter quelques gouttes d’huiles aromatiques. Il se transforme alors en produit de beauté très recherché.

  • Un vrai cosmétique capillaire

Le vinaigre est un merveilleux adjuvant pour la beauté des cheveux. Appliqué pur, en friction avant le shampooing, il dynamise la micro-circulation locale, assainit le cuir chevelu et combat la chute des cheveux. Il est précieux pour lutter contre la formation des pellicules et pour apaiser les démangeaisons. Ajouté à la dernière eau de rinçage du shampooing, il lisse les écailles des cheveux qui restent souples et brillants.

  • Un soin pour les peaux à problèmes

Naturellement astringent, le vinaigre prévient l’apparition des comédons et assèche les petits boutons. Il suffit d’en mélanger une cuillère à soupe dans un demi-litre d’eau tiède et de rincer le visage avec cette préparation le soir après la toilette. De par ses vertus anti-oxydantes, le vinaigre prévient également le vieillissement cutané. Son acidité favorise l’exfoliation et dynamise le renouvellement cellulaire. On peut l’appliquer dilué dans de l’eau sur le visage ou en ajouter 25 cl à l’eau de son bain.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *